Le Trace Pen : un outil de prévention efficace?

Depuis plus de 30 ans, l’organisme Tandem offre aux citoyens et citoyennes de Montréal l’opportunité de buriner leurs effets personnels, c’est-à-dire de graver un numéro de référence sur des objets de valeur de manière à décourager le vol de ces objets. Ces numéros de référence sont enregistrés dans la base de données du SPVM et de l’organisme Tandem. En cas de vol, si les biens sont récupérés, le code aidera la police à retracer le propriétaire. Ce service est surtout populaire auprès des cyclistes montréalais, en raison du grand nombre de vélos volés annuellement dans la métropole.

Bien qu’efficace, le burinage s’accompagne de plusieurs points négatifs. Les burins (outil servant à graver les objets) sont plus appropriés pour le burinage des métaux, et ne sont notamment pas recommandés pour le burinage des biens électroniques plus fragiles (ordinateurs, tablettes, téléphones portables, etc.) Les bijoux et certains vélos en alliage de carbone, souvent de grande valeur, ne peuvent pas, non plus, être burinés.

Mais le burin n’est plus le seul outil disponible pour la prévention des vols. Il existe maintenant certaines alternatives pour les personnes désirant enregistrer leurs effets personnels, ne requérant pas la gravure des articles.

En vue d’informer les citoyens en matière de prévention et de sécurité, Tandem VSP a pris l’initiative de tester un de ces outils. L’objectif est de vérifier si ce dernier pourrait être d’intérêt pour les citoyens souhaitant prendre des mesures supplémentaires pour la protection de leurs objets personnels.

Le TRACE Pen se présente très simplement sous l’apparence d’un stylo standard. Toutefois, ce stylo contient un époxy clair et des milliers de minuscules capsules. Chaque capsule affiche un numéro d’identification personnel unique. Les numéros, une fois déposés sur la surface d’un objet, peuvent être détectés à l’aide d’une loupe et d’une lumière noire permettant de lire le code inscrit.

La technologie n’est pas nouvelle; elle a été utilisée par l’industrie automobile afin de retracer les véhicules volés et leurs composantes. La description de l’objet ainsi que d’autres informations complémentaires (numéros de série, photos et autres informations pertinentes) peuvent par la suite être enregistrée sur le site de Trace Pen. Ces bases de données contenant les informations de chaque client seront par la suite rendues accessibles pour les services de police de la municipalité participante.
Au moment de l’achat, le consommateur trouvera dans l’emballage un stylo à capsules, des instructions d’utilisation et des autocollants pouvant être apposés sur les fenêtres de votre domicile, de manière à indiquer que les articles sont numérotés et enregistrés. Cette mesure vise à décourager le vol d’objet qui, une fois marqué, serait plus difficilement revendable.

À l’heure actuelle, le Trace Pen est approuvé par certains services de police canadiens qui reconnaissent son potentiel pour réduire le vol et aider à retracer les objets volés. Il a également le potentiel d’aider les forces de l’ordre dans leur travail d’enquête, car ces marchandises sont enregistrées comme volées et peuvent être aisément identifiées. Les capsules encodées étant très petites, et il peut être difficile de les repérer si vous ne savez pas exactement où chercher. Il importe donc, pour que l’outil soit efficace, de sensibiliser 3 acteurs clés : le public, les policiers et les revendeurs. Notez également que les prêteurs sur gages, s’ils sont sont renseignés adéquatement sur le service, seront plus réticents à racheter les objets volés enregistrés, comme c’est présentement le cas pour les biens burinés.

Mais n’oublions pas les assureurs. Est-il possible, pour un client de Trace Pen, de réclamer une baisse de ses cotisations contre le vol de ses biens? Pour le moment, aucun des assureurs contactés n’a entendu parler du Trace Pen, et seul un système d’alarme est considéré comme une barrière suffisante pour le vol à même de réduire les primes d’assurances.

Il n’en reste pas moins qu’un système d’enregistrement comme le Trace Pen peut contribuer à réduire les demandes frauduleuses et encourager les clients à prendre différentes mesures de précaution pour réduire les risques de vol. Peut-être qu’un jour, si l’utilisation et la reconnaissance du produit augmentent, les assureurs reconnaîtront-ils ses avantages et le proposeront ils à leurs clients (ou réduiront les primes pour les biens enregistrés).

Le mode d’emploi

L’encapsulage est relativement simple. Il faut d’abord bien nettoyer la surface de l’objet avant l’application du produit. Il suffit par la suite d’apposer le bout du crayon à l’endroit voulu et de pousser le bouton sur le stylo pour en relâcher l’époxy. L’époxy est une substance un peu gluante, nous vous recommandons donc de l’appliquer sur des articles dont l’aspect esthétique est de moindre importance avant d’essayer de l’appliquer à des bijoux, des montres ou des téléphones intelligents, etc. Une fois séché, l’époxy devient clair.

Une fois le stylo ouvert, Trace Pen recommande d’encapsuler les objets dans les 48 heures qui suivent car l’époxy contenu dans le stylo risque de durcir. Nous vous suggérons donc de marquer tous vos articles dans cette fenêtre de temps très circonscrite.

Le Trace Pen est un complément utile au burinage traditionnel, avec l’avantage additionnel que les capsules permettent de marquer vos objets de valeur sans les graver. Fait intéressant, il encourage les utilisateurs à cumuler toutes les informations importantes concernant leurs objets de valeur, ce qui représente une protection additionnelle.

Si les articles sont volés et récupérés et si les forces de police savent où trouver les points d’identification, vos articles pourraient vous être retournés. De plus, le fait d’apposer l’autocollant «Trace Pen» dans votre fenêtre, indiquant que vos articles sont marqués, pourrait dissuader les voleurs de commettre leur méfait.

Si, dans un avenir rapproché, l’utilisation du Trace Pen pouvait être intégrée au travail de la police en plus d’être connu par les compagnies d’assurances et les prêteurs sur gages, il représenterait un excellent outil dans la lutte contre le vol au Québec. Pour le moment toutefois, il se présente comme un bon moyen, peu coûteux, de compléter d’autres stratégies de prévention du vol.

Points forts
• Aucun marquage physique visible.
• Incitatif à prendre les numéros de série des objets, photos, descriptions, etc.
• Peu coûteux (environ 40$).
• Possibilité de marquer plusieurs objets.
• Effet dissuasif sur le vol (autocollants dans les fenêtres).
• Capacité de marquer une grande diversité d’objets : téléphones intelligents, bijoux, vélos, etc.
• Utile pour les petits bureaux ou les entrepreneurs (marquage d’outils, de matériels informatiques, etc.)

Points faibles
• Réseau de distribution trop restreint.
• L’invisibilité du marquage rend sa détection tributaire de la connaissance du produit par les services de police.
• Aucune incitation à mettre à jour les infos (dans le cas où l’article serait revendu à un autre particulier).
• Le stylo ne peut être utilisé que 24 heures après son ouverture. Il importe donc de bien organiser les objets avant l’ouverture du crayon.
• L’époxy peut laisser une finition grumeleuse si l’on n’est pas prudent lors de l’application.
*L’échantillon a été fourni par Trace Pen pour les besoins des tests. Le test de Tandem est indépendant.

Où acheter le produit
Le TRACE Pen est vendu au Québec sur le site web de Trace pen (https://www.traceidentified.com) ou dans les succursales Home Hardware. Cela dit, trois détaillants Home Hardware n’avaient pas le crayon présentement en inventaire, et les employés qui ont répondu au téléphone ne connaissaient pas le produit. Néanmoins, ce dernier peut être commandé sur leur site web et expédié au magasin Home Hardware le plus près de chez vous.

Tests et rédaction : Robin Black

Ce contenu a été publié dans Actualités, Burinage de biens, Services aux citoyens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.